Date de la randonnée : 24 juin 2017

Difficulté : Très difficile

La région est de l'île de la Réunion regorge de cascades en tout genre, toutes plus hautes les unes que les autres. Certaines sont facile d'accès et attirent de nombreux touristes, tandis que d'autres, plus secrètes, ne sont connues que de quelques courageux braconniers et  nécessitent une bonne dose de motivation pour être vue, mais  généralement, le spectacle est à la hauteur des efforts fournis.  La sortie présentée aujourd'hui permet de visiter le lieux dit "Trois Cascades" en amont du bassin la Mer sur le cour de la rivière des Roches. C'est le point le plus éloigné atteignable à pied sur cette rivière, là où trois cascades de plus de 100 mètres de haut se jettent presque côte à côte dans la rivière des Roches. 

La sortie proposée ici est classée en très difficile et ne s'adresse qu'aux amateurs de ce genre de sortie et prêts à allier nage dans l'eau glaciale, remontée de rivière sur roches savonnettes et randonnée sur un sentier en mauvais état, envahie de végétation, et où il faut constamment se courber pendant plusieurs heures (mal de dos garanti), tout cela en prenant en considération, bien sûr, les 20 kilomètres du parcours (aller-retour).

La randonnée débute au poste de transformation électrique de l'Abondance dans les hauts de Saint-Benoît. Je suis aujourd'hui accompagné de Simon, amoureux des sensations fortes et motivé à bloc pour atteindre les Trois  Cascades. Nous empruntons le chemin bétonné menant au sentier du bassin la mer, au début de la descente vers le Grand Bras il faut repérer, tout droit, la sente assez raide descendant vers le sentier principal en contrebas. Au croisement il suffira de prendre à gauche puis à droite à la prochaine intersection à côté d'une case à l'abandon. 

Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches

On rencontre les vestiges d'un pont, assez large pour y faire passer un véhicule. Après avoir traversé le Grand Bras on chemine sur une ancienne piste, très large par endroit, qui desservait le plateau habité et cultivé de Camp Michel. Parfois, la piste se transforme en sentier au milieu d'une végétation touffue, mais heureusement, sans vigne marronne. On franchit plusieurs petites ravines sur des ponts de fortune constitués, pour la plupart, de troncs pourris. On découvre en même temps les anciennes plantations de cryptomeria du plateau, et ,ici et là, quelques arbres fruitiers, en revanche, aucune trace de l'ancienne case. 

Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches

Après une descente un peu plus longue que les autres on arrive dans le lit du Bras Caprice. Le sentier continue en amont, on grimpe alors en forte pente le long d'une arrête, puis on chemine sur un sentier bordé de pieds de goyavier de plusieurs mètres de haut tous penchés sur le chemin. Il faut prendre son mal en patience et ne pas souffrir du dos car une grande partie du cheminement jusqu'à la rivière se fera courbé ou à quatre pattes sous des tunnels de végétation ne laissant parfois passer que très peu de lumière. On a le regret de rencontrer des vestiges de bivouac braco reconnaissables à la quantité impressionnante de déchets laissés sur place. 

Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches

On arrive enfin dans le lit de la rivière des Roches. Il est assez large et le courant pas très violent. Vers l'aval on peut essayer d'atteindre l'amont de la cascade entendue plus tôt, vers l'amont on rejoint le bassin Malodos, qui porte bien son nom d'ailleurs, et ses deux superbes cascades. On pourrait presque le confondre avec le bassin Carrosse. 

Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches
Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches

Pour continuer, il faut monter en rive gauche dans une ravine située 100 mètres avant le bassin Malodos. Une trace sur la droite permet de rejoindre l'amont immédiat de la cascade vue plus tôt. On débouche alors près d'une grotte, un lieu de bivouac idéal utilisé par quelques braconniers. On peut se tenir juste en haut de la chute d'eau, la vue est impressionnant sur le bassin en contrebas. 

Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches
Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches
Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches

A partir de là, il faut remonter constamment dans le lit de la rivière des Roches. Le cheminement est très glissant mais non dénué de charme au milieu des gorges. Pour atteindre la dernière cascade du Bras du Milieu il faudra se mettre à l'eau et nager dans l'eau glacée. Il est alors essentiel d'avoir prévu en conséquence. On atteint, après une longue remontée sur des roches savonnettes, la confluence du Bras du Milieu et du Bras de Côté. 

Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches
Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches
Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches

A partir de la confluence la remontée est particulièrement glissante, la perception du temps est alors faussée par la monotonie du trajet. On utilise très souvent ses mains pour parer les glissades, les chevilles, elles, sont soumises à rude épreuve. On rencontre plusieurs petits affluents débouchant directement d'une forêt luxuriante mais aussi des restes de sachets en plastique preuve de la présence de camps de braconnier bien cachés. 

Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches
Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches

Les cascades se rapprochent de plus en plus, on peut en distinguer 3, dont deux se jetant à moins de cent mètres l'une de l'autre. La troisième peut être atteinte en remontant le bras affluent en rive gauche. On arrive alors au pied de deux géantes de plus de 100 mètres de haut, l'endroit est impressionnant. 

Après une pause bien méritée, il faut penser au retour, tout aussi long et glissant jusqu'au bassin Malodos. 

Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches
Les Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des RochesLes Trois Cascades, rivière des Roches
Retour à l'accueil