Date de la randonnée : 9 avril 2017

Difficulté : Difficile

Le Cirque de Salazie est parsemé de nombreux sentiers et pistes qu'il est plus ou moins difficile de suivre et qui permettent de visiter cette région faisant partie des plus arrosées de l'île. Des esclaves s'y perdaient jadis, essayant de fuir leur tortionnaire dans ces contrées reculées, établissant de petits camps et îlets loin de la côte, ils espéraient recommencer une vie meilleure, mais hélas, ils étaient le plus souvent rattrapés par de très motivés chasseurs de Marrons. Parmi ces esclaves, on peut citer le célèbre Anchaing qui avait trouvé refuge avec sa femme au sommet du piton qui porte aujourd'hui son nom. Au vu du dénivelé parcouru, on peut très bien imaginer les difficultés qu'ils avaient rencontré, à l'époque, pour se cacher là haut. L'ascension du Piton d'Anchaing est, en quelque sorte, un retour dans le temps sur les traces du marronnage à l'île de la Réunion. 

Le circuit proposé aujourd'hui cumule la montée au Piton d'Anchaing et une boucle autour du Piton Lélesse en passant par Grand Sable. Bien qu'assez physique, la sortie permet d'apprécier de superbes panoramas sur le cirques tout en changeant d'angle de vue au fil de la journée. Pour ceux qui souhaitent rester sur des sentiers larges et fréquentés, la partie entre Grand Sable et Trou Blanc est à éviter, en effet, le sentier est envahie de végétation et n'a pas été arpenté par des équipes de l'ONF depuis un bon moment, dommage. 
 

La journée débute au parking situé à la fin de la route bétonnée de l'îlet à Vidot. Un soleil généreux est présent en ce milieu de matinée. Cinq minutes sont nécessaires pour atteindre la fameuse passerelle métallique au dessus de la rivière du Mât par quelques lacets plutôt raides. Le débit, ici, n'a rien d'impressionnant, on peut y faire trempette en toute quiétude en empruntant la piste sur la droite un peu plus loin. Une fois l'autre rive atteinte, on emprunte quelques marches de béton pour récupérer une piste en gravier qui grimpe en pente forte jusqu'au croisement avec le sentier du Piton d'Anchaing. 

 

Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing
Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing

Le sentier du Piton d'Anchaing démarre sur la droite. On traverse un champ de chouchou, légume emblématique du Cirque de Salazie. Après avoir traversé quelques petits ruisseaux, la pente se prononce mais cela ne durera pas, on chemine en sous bois sur un sentier propre et large. On atteint très vite une nouvelle piste, le sentier se découvre sur la droite, les choses sérieuses commencent. 
La pente, d'abord raisonnable, se prononce plus on monte. Les lacets s'enchaînent les uns après les autres et de temps à autre on peut apercevoir l'îlet à Vidot ou Terre Plate à travers la végétation. 

Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing
Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing
Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing

Une fois au sommet, deux choix s'offrent alors : à gauche ou à droite. En réalité, peu importe le sens choisi, le sentier fait une boucle dans une magnifique forêt d'altitude avec de nombreux et magnifiques points de vue sur le cirque de Salazie et les îlets qui le composent. 

Le retour à la piste est assez délicat sur un sol friable et en forte pente, attention aux glissades. 

Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing
Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing

Une fois en bas, il suffit de prendre à droite et de suivre la piste avant de bifurquer à gauche sur une autre. Pour habiter dans ces lieux reculés, investir dans un tout-terrain est une obligation quand on voit l'état des chemins qui parcourent la zone. 

On atteint très vite la Mare d'Affouches et le GRR1, poursuivre alors vers Grand Sable à droite. Le sentier très propre, large et fréquenté file en direction de ce qui était autrefois un îlet, hélas, un éboulis le fit disparaître en 1875 faisant près de 62 morts. Le plateau de Grand Sable est issue de cet effondrement

Le sentier, aussi large qu'une piste, traverse une magnifique forêt de filaos, les vues sur les pitons et cascades environnants sont superbes, on peut apercevoir le col des Boeufs, le Piton Lélesse, le Piton d'Anchaing ou encore le col de Fourche. On passe près de l'abris de Grand Sable, bien utile pour les courageux en route pour un tour des cirques.

Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing
Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing
Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing

Au croisement, on prend la direction de Trou Blanc. Le sentier, presque plat, parcourt la partie sud du plateau de Grand Sable avant d'entrer dans une zone beaucoup plus sauvage jusqu'à la rivière du Mât. La pente est, de suite, plus prononcée et on chemine sur un sentier parfois très végétalisé sans trop s'éloigner de la ravine Farla, Jose Lebeau ou encore Goyave. La progression est parfois pénible dans les parties les plus envahies mais on ne perd jamais la trace des yeux malgré un balisage peu présent. Aux alentours de la ravine Jose Lebeau faire attention tout de même à un éboulis récent qui à emporté une partie du sentier, le passage est possible mais non sans risques. Les plus motivés iront voir ce qu'il advient du sentier des sources pétrifiantes dont, seul le panneau "sentier fermé", laisse imaginer le départ. Admirer au passage un très bel ouvrage pays soutenant un tuyau de captage au dessus de la ravine Goyave. 

Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing
Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing

On atteint la rivière du Mât après plus de deux heures d'effort. L'endroit est calme, magnifique et reposant. L'eau pure de cette partie de la rivière peut se boire sans problème et on peut y faire trempette sans crainte d'un courant trop violent. On rejoint le petit hameau de Trou Blanc après avoir remonté la rivière sur une centaine de mètres, récupéré le sentier en rive droite et avalé la toute dernière montée de la journée au milieu d'un champ de chouchou. Il ne reste alors plus qu'à rejoindre le parking du matin par la piste caillouteuse qui redescend vers Bras Marron. 

Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing
Le tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'AnchaingLe tour du Piton Lélesse et la montée au Piton d'Anchaing
Retour à l'accueil