Date de la randonnée : 19 mars 2017

Difficulté : Moyen

Quand on roule en direction de Sainte-Rose, il est impossible de ne pas remarquer les quatre imposantes citernes perchées à plus de 800 mètres d'altitude et surplombant toute la commune. Ces réservoirs sont visibles de très loin sur la côte est, même de Bras Panon si on y porte attention. Ils font partis de l'aménagement hydroélectrique de Sainte-Rose qui injecte dans le réseau réunionnais une part non négligeable de notre électricité. Le principe est simple : l'eau est déviée au captage des orgues situé à 875 mètres d'altitude au fond de la vallée de la Rivière de l'Est puis est acheminée, via une galerie souterraine, vers les quatre réservoirs situés à 814 mètres d'altitude. L'eau, mise sous pression, est ensuite envoyée, par une conduite forcée d'un peu plus de 4 kilomètres de long, vers les turbines de l'usine hydroélectrique situées au port de Sainte-Rose. 

J'ai mis cette sortie en moyenne mais elle pourrait être classée comme facile si on considère que les hautes herbes ne sont pas un obstacle majeur à la progression. La seule difficulté de la sortie sera alors la pente. La distance, elle, reste raisonnable puisqu'on chemine, à l'aller , sur 4,2 kilomètres pour environ 1h30 d'effort. Une fois aux citernes les vues sur la côte sont superbes et on ne regrette pas d'avoir transpiré un peu. Le retour se fera selon les goûts de chacun, par la route et le chemin ZAPPA ou en empruntant à nouveau la conduite. 

La randonnée débute en suivant le chemin bétonné qui monte vers les hauteurs après voir pris la direction du Petit Brûlé peu avant l'église de Sainte-Rose. Le chemin se trouve juste en face du poste de transformation haute tension du quartier et débute donc juste à coté des lignes électriques, on se garera au début de la route. Le chemin monte à travers les cannes, cette partie sur route est assez rapide. Une fois les lignes haute tension atteintes, on bifurque à droite sur une piste bétonnée, la conduite forcée se trouve à gauche enfouie à faible profondeur. On vise alors au loin un pylône haute tension alors qu'il faut déjà quitter la piste et suivre la trace qui longe la conduite. 

Les citernes de Sainte-Rose par la conduite forcéeLes citernes de Sainte-Rose par la conduite forcéeLes citernes de Sainte-Rose par la conduite forcée

Une fois le fameux pylône atteint le tuyau se dévoile enfin. Au loin, on distingue les citernes, on y arrivera pas tout de suite. Des poteaux électriques permettent de savoir si l'on est encore loin où pas, à ce point il en reste encore 76 !

La conduite forcée de Sainte-RoseLa conduite forcée de Sainte-Rose
La conduite forcée de Sainte-RoseLa conduite forcée de Sainte-Rose

La conduite forcée de Sainte-Rose

A partir de là, la progression est un peu plus pénible. Le sentier est envahi de hautes herbes et cela ne va plus s'arrêter jusqu'aux citernes. Le tuyau est toujours à proximité  et on peut entendre le bruit de l'eau sous pression s'écouler vers la mer. On longe de nombreux champs de canne à sucre et une bananeraie. Au poteau 38 la conduite redevient souterraine, c'est le signe que la route n'est plus très loin. 

La conduite forcée jusqu'à la route des radiersLa conduite forcée jusqu'à la route des radiersLa conduite forcée jusqu'à la route des radiers
La conduite forcée jusqu'à la route des radiersLa conduite forcée jusqu'à la route des radiers
La conduite forcée jusqu'à la route des radiersLa conduite forcée jusqu'à la route des radiers
La conduite forcée jusqu'à la route des radiersLa conduite forcée jusqu'à la route des radiers

La conduite forcée jusqu'à la route des radiers

Une fois la route atteinte, on entame la dernière partie. Les citernes sont en ligne de mire et toujours ces satanées herbes ! Il faut passer à droite de la conduite pour une progression plus facile. On arrive dans une zone fraîchement défrichée par EDF, les herbes ont été taillé et c'est un vrai plaisir d'avancer. Les quelques centaines de mètres restant se font sur une pente prononcée avec un panorama exceptionnel sur la côte. 

Les citernes de Sainte-Rose par la conduite forcéeLes citernes de Sainte-Rose par la conduite forcéeLes citernes de Sainte-Rose par la conduite forcée
Les citernes de Sainte-Rose par la conduite forcéeLes citernes de Sainte-Rose par la conduite forcée
Les citernes de Sainte-Rose par la conduite forcéeLes citernes de Sainte-Rose par la conduite forcée
Les citernes de Sainte-Rose par la conduite forcéeLes citernes de Sainte-Rose par la conduite forcée

Une fois aux citernes on prendra le temps d'admirer le superbe point de vue sur la côte est et le massif du Piton des Neiges. Il ne reste alors plus qu'à redescendre par un itinéraire différent pourquoi pas, chacun usera pour cela de la carte IGN.

Une sortie plus longue consisterait à rejoindre le cassé de la Rivière de l'Est et la Plaine des Sables, où de nombreuses possibilités de parcours s'offriraient alors. 

Les citernes de Sainte-Rose et le panorama sur la côteLes citernes de Sainte-Rose et le panorama sur la côte
Les citernes de Sainte-Rose et le panorama sur la côteLes citernes de Sainte-Rose et le panorama sur la côte

Les citernes de Sainte-Rose et le panorama sur la côte

Retour à l'accueil