Date de la randonnée : 29 décembre 2016

Difficulté : Très difficile *

Cet article est un complément à un précédent : la cascade Cimetière, il décrit de manière plus poussé la partie amont et la remontée jusqu'au tunnel du Bras Cabot. 

Je tiens à le préciser, cette randonnée est d'un niveau "très difficile", pour plusieurs facteurs :

- Les très nombreux passages de corde.

- Le caractère très dangereux de certains passages où la moindre inattention peut coûter la vie. 

- Une partie de la remontée dans l'eau sur des roches glissantes.

- C'est une randonnée qui demande un très grand investissement tant sur le plan physique que moral, et qui ne s'adresse qu'aux randonneurs les plus expérimentés et totalement à l'aise avec les cordes et les passages d'escalade. 

Ne surtout pas y amener des enfants et partir toujours accompagné mais bien estimer le niveau de pratique de ses coéquipiers. En aucun cas je ne serai tenue pour responsable d'un quelconque accident sur ces sentiers. 

La randonnée débute au parking de Takamaka, terminus de la route de Grand Fond par le sentier classique qui file jusqu'au premier barrage dit "barrage Gingembre". 45 minutes sont généralement nécessaires pour rejoindre la retenue. Je suis aujourd'hui accompagné de Ludovic, photographe amateur passionné qui m'avait déjà accompagné dans la vallée pour de superbes aventures. L'objectif d'aujourd'hui est de rejoindre la cascade Cimetière, le complément de fin d'année sera d'atteindre l'amont de cette cascade, mais pour ce dernier, la partie ne s'annonce pas gagnée d'avance. 

La descente est rapide jusqu'au barrage, le sol est très sec, conséquence d'une semaine d'extrême beau temps dans le coin, tant mieux, cela nous fait gagner un temps fou et réduit les glissades. Une fois au barrage, il faut remonter la rivière jusqu'à la grande cascade en amont. Il est préférable de traverser au premier gué pour ne pas se mouiller les pieds (dépend du niveau de l'eau). Une fois au plus près de la cascade le premier passage se trouve sur la gauche, un câble et une corde permettent de se hisser le long de la parois. 

Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka

Une fois en haut le sentier se place près du bord puis bifurque sur la gauche. Le sol est assez friable et de nombreux blocs peuvent se dérober sous les pieds. On arrive très vite à la seconde barre rocheuse, deux cordes sont présentes dont une en chanvre. Le passage est technique. Plus haut, le sentier continue en sous bois et un dernier passage de corde permet d'atteindre la rivière, l'endroit est magnifique. 

Pour continuer, il suffit de suivre la rive droite. En sous bois, un sentier longe le haut de la falaise et mène au quatrième passage de corde. 

Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka
Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka

Le quatrième passage de corde est le dernier avant d'atteindre le lit de la rivière des Marsouins, une fois l'obstacle passé il ne reste alors qu'une dizaine de mètres jusqu'à la rivière. 

A partir de là il suffit de remonter le lit et de rejoindre la cascade Cimetière. Poursuivre vers l'aval vous mènera en haut de la dernière cascade rencontrée. La remontée est rapide  et agréable lorsqu'on saute de bloc en bloc, elle l'est moins lorsqu'il faut se mettre à l'eau pour avaler les derniers mètres jusqu'au pied du bassin. 

Une trace juste à côté d'un ruisseau affluent permet d'admirer la cascade Cimetière de face, la vue est impressionnante. 

Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka
Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka

Nous prenons le "sentier" de contournement. Nous nous hissons à hauteur d'une petite plateforme inclinée très glissante. La sente s'élève très rapidement et le cheminement s'apparente plus à de l'escalade qu'à de la randonnée. Plusieurs troncs de goyaviers bien placés permettent de se hisser un peu plus haut à chaque pas. 

Un peu plus haut, une zone de roche lisse est très délicate à négocier. Les prises ne sont que de petits tronc de goyavier, le vide est encore plus proche.

Le dernier passage s'avère le plus raide. On escalade une parois presque verticale à l'aide d'une grosse sangle installée sur place.  

Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka
Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka

Après ce passage musclé, on se retrouve au niveau d'un croisement, à gauche le sentier continue en forte pente et rejoint le tunnel du Bras Cabot, à droite il descend vers la rivière, nous prenons cette dernière direction.

Nous arrivons enfin à l'amont de la cascade Cimetière, l'endroit est magnifique ! Nous sommes au sommet de la cascade Cimetière, son superbe bassin est visible du haut. En face c'est la cascade artificielle du Bras Cabot qui attire l'attention, c'est un vraie bonheur de se trouver là. On peut remonter la rivière et passer en rive gauche pour admirer la cascade du Trou qui se fait désirer au loin.

Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka
Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka

** La cascade du Trou **

On peut atteindre la cascade du Trou en remontant les gorges à la nage (fait le 18/02/2017 avec Simon Cascade). Nous avons été facilité, ce jour là, par le faible débit de la cascade de restitution du Bras Cabot et de la rivière des Marsouins, il est clair que la remontée aurait été beaucoup plus difficile avec plus d'eau.  

On remonte à contre courant sur une soixantaine de mètres la rivière des Marsouins avant de regagner la terre ferme en escaladant la roche. Après une bonne centaine des mètres dans le lit rocailleux on atteint la cascade du Trou. L'endroit est magnifique, un énorme bassin d'un bleu profond se trouve au pied d'une chute à la forme rectangulaire. Les falaises environnantes coupent l'envie d'y accéder par un autre moyen. 

La cascade du Trou et ses alentoursLa cascade du Trou et ses alentoursLa cascade du Trou et ses alentours
La cascade du Trou et ses alentoursLa cascade du Trou et ses alentours

La cascade du Trou et ses alentours

Nous remontons et poursuivons vers le tunnel du Bras Cabot. Le sentier est en très mauvais état. Un gros câble électrique, très ancien, permet de franchir une petite barre rocheuse. Un peu plus loin la pente s'adoucie et le sentier en sous bois devient assez difficile à suivre, il  faut prendre garde à bien longer la falaise pour ne pas perdre la sente de vue. On rejoint alors, si on a bien suivie le bon itinéraire, la plateforme du tunnel du Bras Cabot. 

L'endroit est laid, il faut le dire, plusieurs blocs de béton sont présents sur le site, et plusieurs morceaux de fer et tuyaux sont éparpillés dans la végétation. On voit bien que l'environnement n'était absolument pas la priorité d'EDF à l'époque. 

Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka
Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka

Après cette matinée bien chargée, il est temps de casser la croûte, nous retournons pour cela au pied de la cascade Cimetière. Nous sommes surpris de croiser un pécheur par ici, un habitué des lieux venu titiller la truite dans ce magnifique bassin. 

La dernière corde et l'arrivée au barrage Gingembre marque la fin des difficultés, il faut maintenant rejoindre le parking. Ce fut une très belle sortie, et avec du soleil jusqu'à la fin, rare par ici !

Le tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, TakamakaLe tunnel du Bras Cabot depuis PK 16, Takamaka
Retour à l'accueil