Date de la randonnée : 1 novembre 2016

Difficulté : Moyen

Situé sur le cour de la rivière des Marsouins, le bassin de Quai fait sans doute partie des plus vastes, calmes et reposants bassins de rivière de la région est. Localisé en amont de l'îlet Coco, entre le bassin "de Sable" et "des Songes", son accès nécessite de remonter la rivière depuis les dernières habitations toujours en rive droite, en empruntant d'abord la piste puis les berges et le petit sentier qui s'y trouve, d'ailleurs, il est possible de remonter bien plus loin et ceux jusqu'à la magnifique cascade du canyon Gendarme. Deux autres solutions sont possibles  : soit commencer depuis Bethléem et longer la rivière en rive gauche en traversant au bassin de Sable, ou soit, nous le verrons dans cet article, partir directement de l'Abondance et emprunter le sentier qui descend dans le rempart.  Le sentier depuis l'îlet Coco n'est pas très fréquenté, mis à part par quelques pêcheurs et randonneurs, celui depuis l'Abondance l'est encore moins mais les pêcheurs du quartier l'utilisent assez souvent, merci à eux de l'entretenir ainsi. 

J'ai classé cette randonnée en moyenne, mais il ne faut surtout pas y amener des enfants car on franchit plusieurs échelles et le sentier étroit passe parfois près du bord sur un terrain friable et de ce fait glissant. Mis à part cela, c'est un sentier plutôt accessible dans l'ensemble. 

Le sentier débute au niveau du quartier de l'Abondance à Saint-Benoît. Après avoir garé son véhicule près de l'école primaire, il faut remonter le chemin de Grand Fond. Après être passé sous une ligne haute tension et avoir négocié le virage à droite qui suit, il suffit de prendre la première piste à gauche. Au niveau de la propriété privée (délimitée par des barbelés et la piste qui passe de la terre au béton), un petit sentier s'enfonce dans la végétation à gauche, on arrive ensuite très vite à un panneau annonçant un danger dans le lit du cour d'eau, c'est un panneau typique de Takamaka annonçant une sente vers la rivière. 

Le Bassin de Quai sur la rivière des Marsouins  Le Bassin de Quai sur la rivière des Marsouins  Le Bassin de Quai sur la rivière des Marsouins

A partir de là, le sentier large commence à plonger dans le rempart. La pente est assez forte et le sol friable et glissant à cause des nombreuses feuilles mortes au sol. En regardant la rivière en contrebas on peut prendre rapidement conscience de ce qu'il reste à descendre. Vu du bas il paraissait improbable qu'un sentier puisse exister dans le rempart. Le sentier se rétréci au fur et à mesure de la descente et il faut regarder où on met les pieds au risque de faire une vilaine chute. On arrive bientôt à la première échelle, elle procure une très grande aide pour franchir une barre rocheuse. Plus loin, on rencontre plusieurs cordes et câbles qui aident plus ou moins à descendre. 

Une idée du sentier en montéeUne idée du sentier en montée
Une idée du sentier en montéeUne idée du sentier en montée

Une idée du sentier en montée

Le sentier est assez étroit et passe quelques fois très près du bord. On arrive à la deuxième échelle, la plus grande d'une série de trois. Au pied de celle ci, on pénètre dans un champ de chouchous, le sol est alors très friable et des blocs de taille moyenne peuvent facilement se décrocher sous les pieds. 

La pente s'adoucie progressivement et on arrive à la dernière échelle. Un dernier passage en désescalade quelques centaines de mètres plus loin marque l'arrivée sur un petit îlet

Une idée du sentier en montée Une idée du sentier en montée Une idée du sentier en montée
Une idée du sentier en montée Une idée du sentier en montée Une idée du sentier en montée

Une idée du sentier en montée

Sur l'îlet, on peut retrouver des traces passées : de très anciens petits murés sont identifiables et délimitent des carrés de terre, . On retrouve aussi, hélas, des traces beaucoup plus récentes, je parle bien sûr de centaines de bouteille en plastique et autres emballages jetés, là , à même le sol. 

Quelques mètres plus loin, on arrive enfin au bassin de Quai. L'endroit est magnifique, l'eau est d'un bleu turquoise et incite grandement à la baignade. Le bassin est large et le courant pratiquement inexistant, la profondeur doit, quant à elle, atteindre au moins 8 mètres. 

Après une pause baignade il est temps de remonter. La route s'atteint en une trentaine de minutes. On peut agrémenter la sortie en remontant la rivière jusqu'au bassin des Songes et/ou jusqu'au premier passage, au delà il faudra prévoir en conséquence car la nage devient presque obligatoire. On peut aussi rejoindre Bethléem  et l'îlet Coco vers l'aval en traversant à gué et en suivant les berges. 

 

Le bassin de QuaiLe bassin de QuaiLe bassin de Quai

Le bassin de Quai

Retour à l'accueil