Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2

Date de la randonnée : 18 Septembre 2016

Difficulté : Moyen

Remonter la rivière des Marsouins jusqu'au Bassin la Sœur, ça faisait longtemps que cette idée trottait dans ma tête. La remontée décrite jusqu'au bassin la Sœur ne fait que 2 kilomètres, on peut la faire en aller-retour (3h45 et sans grand intérêt) ou en aller simple avec arrivée sur la route de l'îlet Coco (2h10). Dans l'article il s'agit d'une boucle que nous avons effectué en 2h40 en empruntant les chemins de cannes du Conardel pour revenir au point de départ : il est interdit de les emprunter car l'intégralité du tracé orange traverse des propriétés privées, le propriétaire rencontré ce jour là nous a bien fait comprendre qu'il ne souhaitait pas qu'on passe sur son terrain, merci de prendre en compte cela.

La randonnée débute au niveau du pont de la route nationale 2. Je suis aujourd'hui accompagné de deux amis qui commencent à être habitué à mes sorties assez à part. Nous traversons le pont et empruntons l'ancienne piste qui permet d'accéder aux piliers. Nous arrivons en face d'un beau bassin juste sous le pont, c'est un endroit assez fréquenté des jeunes des quartiers alentours.

Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2
Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2

Nous longeons la rivière en rive droite. Les premiers pas dans l'eau glaciale sont assez difficiles mais il va bien falloir s'y faire. Ici, la rivière forme deux bras, nous traversons le premier et le deuxième après avoir coupé dans les fataques entre temps. Le niveau de l'eau est assez bas, il arrive jusqu'aux genoux au grand maximum.

Nous commençons à deviner un bassin au loin. Le lit de la rivière est très large et le cheminement, bien que très glissant, se fait sans problème. Nous arrivons en face des falaises, au pied de celles ci se trouve un long bassin aux eaux calmes, l'endroit n'incite pas vraiment à la baignade mais l'ambiance générale est reposante.

La remontée jusqu'au deuxième bassin. La remontée jusqu'au deuxième bassin.
La remontée jusqu'au deuxième bassin. La remontée jusqu'au deuxième bassin.

La remontée jusqu'au deuxième bassin.

Pour contourner le bassin nous sommes contraint de nous frayer un chemin dans les fataques. Cette plante forme un vrai labyrinthe en bordure de rivière et se créer un passage dans ces hautes herbes n'est pas de tout repos, on est bien, content après une saison des pluies bien active, de voir les berges des cours d'eau débarrassées de ces plantes.

Après un cheminement assez hasardeux, nous atteignons le bras principal. La rivière se faufile ici entre une multitude de petits îlots de fataques et il est facile de perdre du temps en voulant s'aventurer dans ces hautes herbes. Nous suivons donc le bras principal en rive gauche avant de passer en rive droite un peu plus loin.

Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2
Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2

Le Bassin Mangue est en vue. L'endroit est la base d'entrainement des équipes de Kayak-polo. Le lieu est très fréquenté les weekend d'été par les familles venues se rafraîchir un peu, d'ailleurs des tables de pique nique sont présentes. Je ne veux pas dénigrer l'endroit mais il a toujours été dit que le bassin Mangue est un endroit assez sale, nous avons eu le regret de constater cela, en effet une quantité phénoménale de détritus en tout genre jonche le sol, le non respect des personnes qui fréquente ce lieu frappant, c'est une vraie honte, comment peut-on être aussi makot ?!!

L'arrivée au Bassin Mangue L'arrivée au Bassin Mangue L'arrivée au Bassin Mangue

L'arrivée au Bassin Mangue

Nous continuons notre remontée. Le cheminement se fait toujours les pieds dans l'eau. On passe devant la station de pompage, signe qu'il faudra traverser un peu plus loin et passer en rive gauche car si on continu on sera bloqué par un bassin. Aucune difficulté majeure mise à part le courant qui peut quelques fois déstabiliser. On peut voir les champs de cannes d'un petit îlet habité en face de l'îlet Conardel.

Nous arrivons à hauteur d'un bassin. Celui ci se trouve au pied d'une falaise qui ne tardera pas à lâcher quelques gros blocs dans l'eau au prochain cyclone. Des tôles et autres immondices se trouvent au fond de l'eau, il faut vraiment avoir envie de se baigner pour se mettre à l'eau ici.

Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2
Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2

A partir de là le cheminement se fera entièrement en rive gauche. L'étroite bande de terre au bord de l'eau est suffisante pour éviter de se mouiller encore les pieds. Le lit de la rivière se resserre et le courant devient plus fort. La progression se fait sur un petite trace le long de la paroi et des bambous. Après plusieurs minutes nous arrivons enfin au Bassin la Sœur.

A partir de là, on peut soit faire demie tour, mais il n'y aurai aucun intérêt, soit continuer vers la route de l'îlet Coco en suivant le lit du Bras Mussard, ce qui impliquerait de traverser la rivière une dernière fois peu avant le bassin là ou le courant est le moins fort.

L'arrivée au bassin la Sœur. L'arrivée au bassin la Sœur.
L'arrivée au bassin la Sœur. L'arrivée au bassin la Sœur.

L'arrivée au bassin la Sœur.

Tout ce qui va être décrit ci dessous est à éviter, en effet l'intégralité du parcours passe dans des propriétés privées à travers les champs de cannes. Le propriétaire présent ce jour là nous à bien expliquer qu'il ne voulait pas de passage sur son terrain.

Pour quitter la berge, un petit sentier mène directement à une piste. Nous prenons ensuite le premier chemin à droite et traversons ce plateau cultivé : ananas, bananes, cannes à sucre, c'est un petit paradis. Nous prenons ensuite la piste qui permet de quitter cet îlet. A la rencontre d'un petit oratoire nous prenons le petit sentier qui grimpe dans la pente et nous débouchons par la suite sur Le Conardel.

Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2
Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2

Nous prenons la piste qui file tout droit, puis au premier croisement nous prenons à gauche. Les vues sur les alentours sont magnifiques, il est rare de voir la ville de Saint-benoît sous cet angle. Nous longeons un champ de leetchi bien caché des regards avant de virer à droite. Il ne reste plus qu'à suivre la piste qui débouche dans le quartier un peu plus haut de la gare.

Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2
Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2 Le Bassin la Sœur sur la Rivière des Marsouins depuis le pont de la RN2
Retour à l'accueil