Date de la randonnée : 11 juin 2017

Difficulté : Moyen

L'île de la Réunion regorge de cascades en tout genre, toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Certaines ne se laissent découvrir qu'en saison des pluies, là où le débit d'eau est assez important pour maintenir un mince filet durant plusieurs jours. La grande cascade du Bras Noir est l'une d'entre elles. Située sur la commune de la Plaine des Palmistes, elle est visible depuis la route de Bébour. On peut la visiter de plus près en suivant la conduite d'adduction du captage des sources du Bras Noir, alimentant en eau une partie de la commune, grimpant en rive gauche du cour d'eau. Parfois bien raide, le sentier n'est en revanche pas très long. En saison des pluies la cascade est visible à plusieurs kilomètres à la ronde, en saison sèche, au contraire, elle disparaît et le bras noir se tarit totalement, le cheminement est alors plus facile jusqu'à la grande cascade mais l'intérêt de la sortie se perd totalement. Le mieux est d'effectuer cette marche après un gros épisode pluvieux en attendant quelques jours le temps que le débit diminue et que le lit du cour d'eau soit suffisamment praticable.

Le randonnée débute au deuxième radier qui traverse le Bras Noir. On emprunte le lit du cour d'eau sur une dizaine de mètres avant de récupérer la trace en sous bois à droite du bassin. Le but est simple, suivre le tuyau, le sentier, en assez bon état, ne s'en écarte jamais. Quelques centaines de mètres plus loin la pente s'accentue alors et la montée devient rude, néanmoins, elle est rapide et on rejoint très vite une courte descente suivie d'une petite échelle. 

La cascade du Bras NoirLa cascade du Bras NoirLa cascade du Bras Noir
La cascade du Bras NoirLa cascade du Bras NoirLa cascade du Bras Noir
La cascade du Bras NoirLa cascade du Bras NoirLa cascade du Bras Noir

A gauche, un sentier permet d'atteindre le Bras Noir. Il est pentu mais relativement court. On arrive au sommet d'un gouffre impressionnant, impossible d'aller plus loin. On remonte ensuite la rivière jusqu'à la grande cascade en sautant de bloc en bloc. 

L'eau chute de plus d'une centaine de mètres et vient alimenter un bassin aux eaux noirâtres peu attirant pour la baignade. Le cadre, lui, est grandiose, au milieu de vertigineux remparts. Ici, le calme est roi. 

La cascade du Bras NoirLa cascade du Bras Noir
La cascade du Bras NoirLa cascade du Bras Noir

Au retour, repérer le deuxième sentier remontant au tuyau au niveau d'un gros rocher en rive gauche. Les premiers mètres sont assez glissant. Au tuyau, prendre à gauche pour visiter les captages. Le sentier, bien visible, se place progressivement à flanc de falaise. On côtoie quelques portions raides et glissantes, une échelle et deux passages équipés de corde. On arrive enfin aux captages peut après le deuxième passage de corde. 

La cascade du Bras NoirLa cascade du Bras NoirLa cascade du Bras Noir
La cascade du Bras NoirLa cascade du Bras NoirLa cascade du Bras Noir
La cascade du Bras NoirLa cascade du Bras NoirLa cascade du Bras Noir
Retour à l'accueil