Date de la randonnée : 13 juillet 2017

Difficulté : Facile

La cascade Blanche fait partie des plus hautes chutes d'eau de la planète. L'eau, en provenance du plateau du Trou Malais, dégringole d'un rempart de plus de 600 mètres de haut avant de venir gonfler le débit du Bras des Cavernes. Les canyoneurs, suspendus à des cordes de plusieurs dizaines de mètres de long, viennent se frotter, de temps à autre, à cette cascade et au vide qui l'entoure, adrénaline garantie ! On peut accéder au pied de cette haute chute d'eau en empruntant le sentier au départ du Pont de l'escalier sur la route de Salazie. Longtemps fermé, l'itinéraire a été entièrement remis en état par l'ONF, merci à eux. On ne trouve pas de difficulté majeure sur le parcours qui peut se faire aisément en famille. 

La randonnée débute au parking de la chapelle du lieu dit "Pont de l'escalier" sur la route de Salazie. On rejoint la piste en gravier qui dessert les habitations en rive droite de la rivière du Mat. On arrive bien vite au départ du sentier à droite d'un portail au terminus de la piste.

La cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, Salazie

On longe tout d'abord une clôture avant de bifurquer à droite sur un sentier rocailleux qui rejoint les berges du Bras des Cavernes. On peut le remonter et pourquoi pas atteindre la cascade Blanche par là (non testé). On poursuit tout droit au milieu des longoses avant d'attaquer une belle mais courte montée. Le sentier redescend ensuite en sous bois, l'atmosphère devient plus humide et on atteint très vite le point de vue sur la cascade Blanche, majestueuse en face. 

La cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, Salazie
La cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, Salazie
La cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, Salazie

Après le point de vue, on continue tout droit jusqu'au gué du Bras des Cavernes. Un panneau indique la fin du sentier aménagé. On poursuit en face en rive droite au milieu d'une zone envahie de longoses sur un sentier boueux. On rejoint alors très vite le pied de la cascade Blanche. On peut atteindre le pied de la dernière chute en empruntant une trace à droite pourvue de mains courantes. Il ne reste plus qu'à lever les yeux et contempler le spectacle, on se sent alors petit face à la nature.

La cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, Salazie
La cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, SalazieLa cascade Blanche, Salazie
Retour à l'accueil