Date de la randonnée : 22 août 2015

Difficulté : Facile

Le barrage du bras Patience fait partie des multiples ouvrages hydroélectriques disséminés dans la vallée de Takamaka. Il fait partie de l'aménagement hydroélectrique de Takamaka II visant à compléter le dispositif déjà existant de Takamaka I construit dans les années 60. Le lieu d'implantation de l'ouvrage fut choisit à cause de son encaissement et de la disposition des lieux (entonnoir vers un encaissement favorable à la création d'une petite retenue artificielle). On comprend, en regardant le sentier d'accès et les alentours, les difficultés rencontrées, à l'époque, pour bâtir un tel ouvrage. Je vous propose une sélection de photos d'archives sur ce chantier extraordinaire, mêlant verticalité et prouesse technique, en cliquant sur ce lien. (copyright photo : EDF Réunion). 

Cette randonnée, sans difficulté majeure, ne prendra que quelques heures et ravira les amateurs de captages et barrages. Attention tout de même au sol glissant à l'approche du barrage et aux échelles pour accéder à l'ouvrage. 

La randonnée débute au parking de PK 16, terminus de la route de Grand Fond (Takamaka) et se poursuit sur le sentier de droite débutant au point de vue. Il faut, en premier lieu, prendre la direction de Bébour par l'ancien sentier des ouvriers sur un sentier plat, large et agréable. Au premier croisement il faudra continuer tout droite et laisser le sentier de gauche qui descend vers Bébour et les barrages de Takamaka

Barrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, Takamaka
Barrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, Takamaka

On chemine alors sur un sentier bien aménagé et sans dénivelé en suivant la ligne de niveau. On rencontre au passage un ancien abris ayant servi de lieu de vie aux ouvriers, puis, plus loin, une solide passerelle métallique qui a, depuis longtemps, remplacée l'ancienne faite de plaques PSP et de barres de fer rouillées. 

Les premières marches symbolisent le début de la courte mais raide montée. On peut admirer, au détour d'un virage, le barrage hydroélectrique de Takamaka I, appelé aussi "barrage Gingembre", en contrebas. Après plusieurs minutes la pente s'adoucie enfin et on atteint en un rien de temps la première échelle du barrage du Bras Patience. 

Barrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, Takamaka
Barrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, Takamaka

La première échelle, en forme d'escalier, mène presque directement à la deuxième, cette fois verticale avec arceaux. On arrive alors sur une petite plateforme en béton surplombant le barrage et la retenue. Une porte, fermée à double tour, permet surement de s'enfoncer dans les entrailles de la terre. Une troisième échelle verticales mène sur le seuil très glissant du barrage, attention à la glissade qui pourrait très mal se terminer. En aval, un canyon impressionnant décourage de se pencher pour regarder plus en détail, en amont, une retenue sombre empêche d'aller plus loin. Les plus motivés essayerons de remonter le bassin pour découvrir potentiellement de belles cascades très peu photographiées. 

Barrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, Takamaka
Barrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, Takamaka
Barrage de Bras Patience, TakamakaBarrage de Bras Patience, Takamaka
Retour à l'accueil