Date de la randonnée : 28 février 2015

Difficulté : Difficile

Pour remplacer l'ancien sentier de la fenêtre de Grand Etang, devenu trop dangereux pour être entretenu et sécurisé de manière pérenne par l'ONF, il a été décidé de tracer, dans les années 80, un nouvel itinéraire dans le massif des Mornes de l'Etang. La trace utilisée au départ devait surement servir aux braconniers de la région pour accéder au petit plateau perché à plus de 900 mètres d'altitude riche en orchidées et palmistes. Après de longues années d'ouverture, le sentier a été laissé à l'abandon par l'ONF, déclaré fermé et relayé aux oubliettes. Il ne reste aujourd'hui qu'une trace à travers la forêt, assez large pour en deviner le passé mais trop envahie pour oser la suivre sans sortir le sabre. La vigne marronne aurait eu raison de ce sentier si quelques courageux randonneurs ne s'y risquaient pas de temps à autre, espérons que cela continue ainsi. Cette randonnée ne s'adresse pas à tous, le maniement du sabre est obligatoire et on ne devra pas renoncer devant quelques touffes de vigne marronne où il faudra parfois s'acharner de longues minutes, à laisser donc aux plus motivés.

La randonnée débute au bord de la route nationale à la côte 762 dans la grande ligne droite en venant de Saint-Benoit, un parking sommaire est aménagé à droite dans le sens montant, il est prisé des cueilleurs de goyavier quand la saison bat son plein. On suit tout d'abord l'ancienne piste ayant autrefois fait office de "nationale" quand le tronçon actuel n'existait pas encore. On serpente pendant de longues minutes à travers la partie nord de la pandanaie des hauts de l'est au milieu du chant des oiseaux et du bruit étouffé de la route tout proche. On arrive alors à la maison Servaux, ou, du moins, ce qu'il en reste, le sentier débute à droite dans les herbes hautes.

 

Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes
Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes

A partir de là, la progression devient plus pénible. Le sentier est envahit de végétation et une légère trace subsiste, néanmoins, il reste plat. Il faut être très attentif et toujours suivre la trace qui file tout droit en direction de la montagne car plusieurs sentiers de cueilleurs de goyavier peuvent porter à confusion. On traverse une première ravine, la ravine sèche, puis une seconde, un peu plus loin, qu'il faudra remonter avant de récupérer la trace en rive gauche.

La pente se prononce alors. On rencontre un panneau stipulant la fermeture du sentier, continuer tout droit, puis, au virage à gauche, prendre le premier sentier de droite ayant l'apparence d'une petite ravine. Commence ici la montée dans le rempart du massif. Le sentier est en très mauvais état. Les planches qui servaient autrefois d'escalier sont éparpillées sur plusieurs dizaines de mètres, probablement emportées, il y a bien longtemps, par l'eau. On rencontre une ancienne passerelle en bois, le sentier devient alors invisible, il faut remonter le cour d'eau en rive gauche, la trace se trouve noyée sous la végétation. 

Plus on monte, plus la végétation se fait rase et permet d'avoir des vues sur les alentours. On peut distinguer le massif du Piton de la Fournaise en face et toute la partie est de la Plaine des Palmistes. Une fois au sommet, on descend dans le lit d'une ravine sur une trace toujours en aussi mauvaise état. Après le passage à gué, il faut récupérer le sentier en rive gauche un peu vers l'aval, il ne reste alors plus que quelques centaines de mètres jusqu'au point de vue au milieu d'une végétation dense et sur une trace qu'il faut souvent chercher des yeux. 

Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes
Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes Le point de vue sur Grand Étang depuis la Plaine des Palmistes

 

On atteint alors une plateforme dégagés tapissée d'herbes, les vestiges d'un ancien garde corps pourrissent tranquillement à l'aplomb du rempart. Le point de vue n'est plus occupé depuis très longtemps et c'est bien dommage. La vue sur le Grand Etang, elle, n'est plus ce qu'elle était autrefois à cause de la végétation mais procure un petite fierté pour les chasseurs d'angles originaux. Au loin, c'est une partie de la vallée de Takamaka qu'on peut apercevoir ainsi que le camp de Marseille et les deux Mamelles. 

Grand étang depuis le point de vue des Mornes de l'EtangGrand étang depuis le point de vue des Mornes de l'Etang
Grand étang depuis le point de vue des Mornes de l'EtangGrand étang depuis le point de vue des Mornes de l'Etang

Grand étang depuis le point de vue des Mornes de l'Etang

Retour à l'accueil